COLLECTION "POESIE/NOUVELLES"

Au tour de Jacques Izoard

Premier ouvrage édité par les éditions boumboumtralala

Il y a quelque temps déjà, Paris consacrait le talent du poète liégeois Jacques Izoard en publiant, aux Editions La Différence, ses œuvres complètes, soit 1680 pages en deux volumes; du jamais vu du vivant d’un écrivain ! Reçu par le Ministre des Affaires Etrangères Dominique de Villepin et applaudi par ses pairs, l’homme garde, c’est sa nature, une modestie et une discrétion dont les vedettes de l’écrit font rarement preuve.
La Ville et la Province de Liège lui ont, dans la foulée, manifesté leur estime. Il restait, à ses amis, à concrétiser leur soutien, d’où la publication en septembre 2007 d’un livre intitulé "Au tour de Jacques Izoard", une initiative d’un de ses inconditionnels, James, qui a rassemblé quelque 74 textes inédits d’auteurs désireux de manifester leur gratitude au poète.

80 pages, 20 cm x 20 cm - 12 €

gravure couverture : james

Antoine Wauters - Un homme ulcéré (ouvrage épuisé)


Antoine Wauters, né à Liège en 1981, est philosophe de formation (ULB), coéditeur de la revue "Langue vive" et scénariste. Lauréat du prix Pyramides 2008, il reçoit la même année le prix Polak de l’Académie de langue et littérature françaises de Belgique. Dernier titre paru : Ali si on veut, un récit poétique en terre malgache coécrit avec Ben Arès (Cheyne éditeur, France, septembre 2010).

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

gravure couverture : coraline perin

Roland Counard - La grimace


Roland Counard est né le 10 juin 1951 à Herstal. Poète, éditeur, revuiste (CGL) et animateur de revues des revues, il a publié à l'Arbre à paroles
Brouillards, buvards, bavards, ainsi que Poèmes d'un lourd voisinage, aux Éditions Tétras-Lyre Soirée mondaine, puis Amputations. En prose, il est l'auteur de l'inquiétant Laitier de Noël, paru en 2005 dans son livre Le chas de l'aiguille (Le Fram).

20 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

Gokyo - Flocons


Gokyo, pseudonyme de Julien-Raymond Dol, est né en 1939 et vit à Liège. Retraité passionné de poésie et de poètes, il fut typographe, camionneur, graphiste, chef de publicité, puis responsable de communication. Il a beaucoup voyagé et s'est remis à l'écriture en 1992. Depuis, il a écrit de nombreux poèmes, ainsi que plusieurs milliers de
Flocons et de Brèves.

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

Colette Decuyper - La photo éclatée


Colette Decuyper parle d’amour. Un amour physique qui se traduit par un texte cassé et énergique comme la rencontre entre deux corps passionnés.
La passion, parlons-en puisque cette Liégeoise en a à revendre : pour les mots mais aussi pour les paysages et les liens qui peuvent se tisser entre les gens. C’est ce qu’elle aime à Liège : le fait qu’il y est peut-être plus facile qu’ailleurs de nouer le dialogue sur base d’une phrase sans prétention échangée à la table d’un café. En Cité Ardente, elle aime aussi les ponts et les fleuves qui rythment les paysages, ainsi que le côté bouillonnant de la ville. « Liège vit jour et nuit et le dimanche, la batte continue de faire respirer le centre ville ». Colette aime les livres dans leur entièreté et écrit depuis l’adolescence. D’abord des journaux intimes et puis des poèmes. Elle participe à de nombreux ateliers d’écriture et réalise notamment de magnifiques "livres-objets", des œuvres d’art à eux seuls dans lesquels sont imprimés ses textes.
Poète par passion, Colette a reçu, en 2002, le Grand Prix de la Communauté française pour le concours "Pyramides". Un coup de pouce pour cette auteure qui précise, avant de nous quitter, que la poésie n’a rien à voir avec les grandes envolées un peu pompeuses auxquelles elle est trop souvent associée.

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

http://soifabattue.canalblog.com/

Jacques Izoard - Cœur glacé de sel

De son vrai nom Jacques Delmotte, il avait pris le pseudonyme d'Izoard, en hommage à ce col des Alpes, lors de ses débuts en poésie, il y a 45 ans. Né à Liège en 1936, Jacques Delmotte a fait une carrière d'enseignant de français. Mais son jumeau Jacques Izoard poursuivait en parallèle une prolifique œuvre de poète, couronnée en Communauté française par le prix Triennal de Poésie en 2001, et en France par le prix Max Jacob. Jacques Izoard était le poète de la couleur bleue et de la fulgurance des émotions. Il se doublait aussi d'un extraordinaire animateur de revue et d'ateliers d'écriture, qui ont fait de lui une figure connue de la culture souterraine à Liège, notamment à l'ancien Cirque Divers. Biographe d'Andrée Chédid, la grand-mère de Matthieu Chedid, il a soutenu de nombreux écrivains comme Eugène Savitzkaya, Nicolas Ancion, Karel Logist ou Serge Delaive. L'auteur de "Le bleu et la poussière" était un homme attachant et pince-sans-rire. Ses œuvres complètes ont été publiées aux Editions La Différence, à Paris.

20 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

Raphaël Miccoli - Voir (ouvrage épuisé)

Raphael Miccoli est né un jour à l’improviste, sans prévenir les personnes de son entourage. Après avoir suivi une première candidature en philosophie et une en philologie romane, il décide de se consacrer à l’écriture. Son travail actuel est la recherche de son premier cri, le souvenir de son premier souffle sous l’influence d’Antonin Artaud, Bernard Noël, Pier Paolo Pasolini... Il a aussi été publié dans Matière à Poésie.
À vingt-cinq ans, Raphaël Miccoli parvient, par la magie de ses poèmes en prose, à faire éprouver l'indicible cauchemar de la condition humaine; le cauchemar de celui, le poète, qui est en quête d'un sens dans un environnement qui refuse désormais d'en avoir, qui se satisfait d'une insane et festive suspension au milieu de sa propre absurdité. Le poète, lui, en ces pages hallucinées, d'une écriture resserrée, acérée, se déchire dans l'attente d'un signe de transcendance. Asthénée et soif dévorante, couple oxymorique qui confère sa cohérence à ce remarquable livre de poèmes. Une poésie tentative de méditation. Tentative, car comment vaincre la fugacité de l'être même, comment fixer, serait-ce un instant, cette vie qui s'écoule étrangère autant qu'inexorable ? Et autour de soi, le silence de dieux sans don de réponses. Et devant soi, la vieillesse et le vide.

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

Ben Arès - Là où abonde le sel


Quinze ans, adolescence éclair. En exil. En quête de. Avec le contrepoids d’une autre réalité. Sous l’influence des disparitions, des absences, des silences entrelacés. Entre exaltations et plongées mélancoliques. Correspondances naïves qui mènent aux terres du hasard, à la poésie. Premières ébauches. Débauches. Sensations, charivaris concentrés. Donner corps, rendre corps aux corps cachés. Rencontre amoureuse en 1993 lors du service civil au Créahm à Liège. Vie de couple. Voyages. Des années d’écriture dans l’ombre. Désir fort mais sans sûreté. Divers métiers par nécessité plus que par conviction.
Mariage. Premier voyage en Inde en 1997. Bénarès. Coup de foudre et le lien entre la vie passée et la vie à venir. Rencontre Jacques Izoard qui encourage. Présentation en 1998 par ce dernier au Carlo Levi à Liège avec Selçuk Mutlu, Vincent Daenen et Pierre Husson.
Second séjour à Bénarès en 2005. De l’inconnu des origines, les questions entre le père, le fils et le simple d’esprit. L’accident prévisible dans la chair annoncée. La perte. C’est que toujours l’inconnu reste à venir, préserve vaille que vaille et férocement la vie, le souvenir, le sourire. Demain en gestation d’on ne sait trop quels avenirs.

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

Timotéo Sergoï -  Petits contes sages pour enfants de passage


Après des études qui mêlent Art Dramatique (IAD-théâtre) et Arts Plastiques (St Luc-Liège), Timotéo Sergoï fonde très vite avec son épouse la Cie des Chemins de Terre, une compagnie de théâtre qui, depuis, voyage à travers le monde : représentations et festivals en Australie, à Singapour ou à Québec, tournées en Russie, en France ou au Brésil. Cela fait, en 20 ans, 25 pays traversés, une dizaine de créations et quelques co-productions internationales. Les spectacles mêlent texte, grands thèmes littéraires, masques, fantaisie débridée, échasses, cirque ou marionnettes au service d’une relation unique, vivante et exceptionnelle avec le spectateur. Depuis 1995, il est le rédacteur de la « Gazette des Chemins de Terre », unique périodique en CFB qui traite de spectacle de rue. Invité par Jacques Izoard, Karel Logist, Ben Arès ou Philippe Leuckx, il publie, depuis 2005, dans diverses revues littéraires (le FRAM, la Bafouille incontinente, Les amis de l’Ardenne, ...) et a publié quelques recueils de poésie.

20 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

http://timoteosergoi.hautetfort.com/

David Besschops - Azabache (ouvrage épuisé)

Laissons David Besschops, dit aussi Istan Nagaskiev, se présenter lui-même : " Fils d’un moindre mal aux ongles ras et d’un chagrin muet, il fut condamné aux parents forcés en 1976 pour s’être coupé la poire en deux sur la largeur... Ensuite, pas que la mère à boire, et le père, de gifles ! Fallait que néant se fasse. Aujourd’hui, filé en permanence par un satellite-espion à la solde de la phonétique, il partage son Mexique entre le Noir et le Temps. Peu loquace échéant... " Coéditeur de la revue littéraire "Langue vive".

http://davidbesschops.blogspot.com/

Andrée Wéry - Au cœur des bleus

"Rien n'a de forme si ce n'est le soleil..." nous dit Andrée. Mais aussi, rien n'a de forme si ce n'est le corps. Le voyage poétique est sanglant, la chair est aimée ou dépecée. Des morts toujours insensées jalonnent le texte pour revenir à l'amour, incarné dans la matière et le geste, dans une nature vibrante et bonne, de l'enfance aux rides. Un chemin arpenté par tous... si on est attentif.

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

gravure couverture : marie-jeanne désir

Rudi Lippert - Niveaux de gris

Rudi Lippert n'est pas poète ! C'est un homme qui prononce la condition humaine. A nous de l'entendre! Peut-être alors la poésie prendra-t-elle une dimension rare, celle d'une réalité implacable qu'il faut affronter pour survivre… "Les livres sont debout mais le monde est absent." : comment mieux dire l'effet miroir de l'espoir et du silence? Rudi Lippert est un satané poète!

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

gravure couverture : james

 

COLLECTION "SOUVENIRS D'ECOLE PRIMAIRE"

Lise Thiry


Née en 1921 à Liège, elle est la fille de l'écrivain et poète Marcel Thiry qui l’encouragera à entreprendre des études scientifiques. Elle effectue des études de médecine pendant la Seconde Guerre mondiale à une époque ou face au manque de médecins et d’infirmières, les étudiants sont directement mis à contribution. À la fin de ses études en 1946, elle est l’une des trois femmes diplômées sur un total de 140 étudiants. Elle entre ensuite en tant que chercheuse à l’Institut Pasteur de Bruxelles où elle se spécialise en virologie et microbiologie. En 1952, elle y créera le service de virologie. Elle est également cofondatrice du Groupe d'Étude pour une Réforme de la Médecine (GERM). Elle échoue à accéder à la direction de l'institut à cause d'un examen linguistique. Elle sera nommée professeur à l'ULB. Après avoir travaillé sur le virus de la rage, la poliomyélite et sur l'herpès génital, elle met au point un système de dépistage du virus du sida. Elle est également présidente du Conseil scientifique de prévention du sida. Son combat principal en tant que femme et en tant que médecin sera la lutte pour la dépénalisation de l'avortement.
Depuis plusieurs années, elle milite en faveur des droits des « sans papiers ». Elle a été la marraine de Sémira Adamou, la jeune Nigérienne étouffée par les gendarmes belges chargés de son expulsion et dont le décès qui a suscité une vive indignation en Belgique a provoqué la démission du Ministre de l’intérieur de l’époque.

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

Bouli Lanners


Le père de Bouli Lanners était douanier aux confins des trois frontières des Cantons de l'Est. Bouli travaille tout d'abord comme décorateur et peintre et œuvre alors parfois sous le nom de DJ Mauvais.
Embauché par les Snuls de Canal+ Belgique, il travaille d'abord comme régisseur avant d'apparaître dans quelques sketches et finir par intégrer l'équipe en tant que comédien. Il s'est fait connaître au cinéma en interprétant de nombreux seconds rôles dans des films français, belges et franco-belges. Depuis dix ans, il est également scénariste et réalisateur. Son premier long métrage, Ultranova, est sorti en 2005. Il tourne son deuxième long métrage Eldorado à l'été 2007, film qui sera sélectionné pour la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes 2008, où il décroche le prix "Regards jeunes", le prix du label Europa Cinémas du meilleur film européen de la semaine de la critique et le prix Fipresci, la Fédération internationale de la Presse cinématographique.
Il habite actuellement une péniche située à Liège sur le canal de l'Ourthe. Il mène également diverses actions pour la promotion culturelle de la Ville de Liège, en marge des autorités.

20 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

 

Johan Muyle

Johan Muyle est né à Charleroi en 1956 et vit et travaille à Liège et Bruxelles. Ses expositions dans des galeries privées ou des centres d’art publics situés en Belgique, en France, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie,... La présence de ses pièces dans des collections publiques et privées européennes et nord-américaines et sa participation à des foires ou biennales internationales d’art contemporain (Sao-Paulo en 1998 et Milan en 2001) font de Johan Muyle un artiste représentatif de la scène des Arts plastiques de Belgique.
Depuis la fin de l’année 2004, Johan Muyle a réactivé un travail individuel et la production de sculptures motorisées composées d’objets assemblés (objets récoltés lors de voyages, sur les marchés aux puces ou commandés via internet). Ces dernières oeuvres posent un regard critique singulier, poétiquement distancié sur la condition humaine, la radicalisation des religions, la disparition des utopies collectives et sur l’actualité.

24 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

http://www.johanmuyle.com/

 

Nicolas Ancion

Nicolas Ancion est un écrivain belge né à Liège en Belgique, le 23 mai 1971, de parents marionnettistes professionnels.
Dès son adolescence, il se lance dans l'écriture de théâtre et de nouvelles. Récompensé en 1989 et 1991 par le Prix International Jeunes Auteurs, il publie en 1995 son premier roman,
Ciel bleu trop bleu aux Éditions de l'Hèbe, en Suisse. Viendront ensuite une série de romans et de recueils de poésie qui lui vaudront de nombreux prix en Belgique et à l'étranger.

A paraître...

 

COLLECTION "CARNETS D'ARTISTES"ISTES"

Brigitte Corbisier - Petits dessins réalisés à la bouche


Brigitte Corbisier pratique le dessin, la gravure, la peinture et le dessin animé. Papier kraft, pointes sèches, bâtons, pinceaux et photoshop font partie de son univers de création. L’artiste se sent proche de l’idée du trait, de signes, d’écriture qui colle ou pas à l’image, à l’objet ou à l’idée. Son intérêt : le côté inachevé du dessin et dessiner sans esprit critique. Pour elle, le dessin est un défi. Elle aime les formes minimalistes et la matière légère.

20 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

http://www.adaskaluta.com/voyage.html

http://www.adaskaluta.com/monjardin.html

Christiane Bours - Liège à croquer

Je ne tiens pas à ce que les gens me collent une étiquette. Enseignante d'anglais ? Animatrice artistique ? Brodeuse ? J'ai envie de pouvoir changer à tout moment d'activité. Mon atelier constitue le lieu où je trouve ma liberté, loin des contraintes et des cases sociales dans lesquelles la société veut parfois nous restreindre. Je vis mes créations spirituellement, philosophiquement même. Sans mes activités artistiques, je ne serais pas moi-même. Il me manquerait quelque chose : une part de rêve, une part de poésie. L'expression de la poésie à travers les tissus m'est indispensable tout comme il m'est indispensable de la communiquer aux autres.

20 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

Jean-Paul Laixhay - Noires et blanches

Le paysage est une forme d’émotion visuelle qui ne repose que sur soi-même. Les paysages que l’on peut découvrir dans les œuvres récentes de Jean-Paul Laixhay naissent d’une sorte de rencontre improbable, et pourtant présente, d’une gestualité lyrique, presque abstraite, et d’une figuration libre, sans points de repères autres que ceux l’œil - et du fusain, ou du pinceau, qui les a tracés. Œuvres sans a priori, qui épousent davantage les sensations éprouvées par l’artiste, que les canons ou les contraintes d’une discipline artistique. Aussi est-il moins question de cartographie intime, de genèse harmonieuse, que d’une lente et fluide dérive, au fil de la matière, comme on dirait « au fil de l’eau ». Pas de grandes randonnées exploratoires, mais de subtiles et brèves incursions dans des contrées proches, où l’artiste invite le regardeur à mettre ses pas, modestement, dans les siens.

20 pages, 15 cm x 15 cm - 3 €

http://jp.laixhay.be/

 

LA BAFOUILLE INCONTINENTE

Revue trimestrielle

Marcelle Imhauser, au nom de la défense du patrimoine, a entrepris de sauver l’art épistolaire, mis à mal par les nouveaux moyens de communication. Nouveaux moyens dont elle n’est nullement adversaire. Elle dispose d’un courriel, pianote sur son ordinateur et sa voix porte au loin par téléphone.

Son dada préféré demeure néanmoins l’art épistolaire. Au printemps 2005, elle a adressé à divers correspondants un courrier susceptible de les « intéresser, amuser, inspirer, laisser de marbre... ». Marcelle Imhauser leur a explicité l’idée gravitant autour d’un genre : « Lettre à... » et dont la spécificité serait d’aborder un sujet précis et de le perdre en cours de route. De sérieux au délirant, il y aurait une enjambée mentale à décider, un fil d’Ariane à emberlificoter. Bref, ce serait « La bafouille incontinente ».

36 à 40 pages, 21 cm x 21 cm - 3 €

courriel : marcimhauser@hotmail.com